MEI

dezordr-THZ-01
(Photo couverture by Latifa Messaoudi / Photo article Nicolas Boissier)

Comme une ode à la puissance des éléments naturels, la musique de Mei empreinte à la violence son énergie créatrice et modèle le relief d’une planète aussi déchirante et douce que la vie.
Des voix tantôt cristallines, tantôt nébuleuses, se télescopent sur des musiques aussi saturées et tordues, qu’harmonieuses et savantes, empruntant à l’influence electronica écorchée d’artistes majeurs de la scène comme Björk ou Tricky, dont elle soutient la comparaison sans rougir.
Puis quand on croit tant bien que mal l’avoir définie dans cette bulle, elle s’éclate dans une tenue sensuelle dorée au volant d’un « rock royce » à la Gainsbourg puis vire de bord et plonge dans le coton noir d’un sanglant riff punk, ou d’un sataniste capharnaüm death-metal, aplati par les pas gigantesques d’un « kick snare » trap, ou des rimes rappées tombant comme une pluie de météores.
La zone de stabilité se trouve dans la sublimation de l’énergie de la souffrance et l’érection de sa beauté vers un univers et une histoire absolue, qui parlerait de et à l’humanité entière.

Discographie :

Mei aka Black Cotton – And the​.​.​. And the​.​.​. (label : Gritche / 2011)
https://closetomei.bandcamp.com/album/and-the-and-the

Mei – Partura (label : UOVOOO / 2016)
https://closetomei.bandcamp.com/album/partura-2

Mei – Pink Room (2017) – compilation « IRMxTP Part VII – Where We’re From, There’s Always Music in the Air (Heaven Is a Large and Interesting Place) »
https://indierockmag.bandcamp.com/track/mei-pink-room